Sleep less, read more

Sleep less, read more

Angelfall - Susan Ee

couv8886880.jpgTitre: Angelfall (Penryn et la fin du monde, tome 1)

 

Auteur: Susan Ee

 

RésuméLe monde court à sa perte. Depuis six semaines, les anges attaquent les humains et ont entrepris de détruire la civilisation. Alors que Penryn tente de prendre soin de sa petite sœur, Paige, handicapée, et de sa mère, paranoïaque et schizophrène, elle assiste à une scène terrible : un ange, Raffe, se fait couper les ailes devant elle par d’autres de son espèce. Penryn se fait repérer et les anges kidnappent sa petite sœur. L’ange blessé est laissé pour mort. Penryn décide de lui venir en aide, car il est le seul à pouvoir révéler l’endroit où ils ont emmené Paige. Même s’ils sont ennemis, ils entreprennent ensemble leur voyage qui les mène jusqu’à San Francisco, où les anges ont établi leur nid. Raffe espère pouvoir se faire greffer des ailes et Penryn entrevoit enfin la possibilité de sauver sa sœur. Mais c’était sans compter sur la résistance humaine qui se met en place, la nature maléfique de certains anges et l’évolution de la relation entre Raffe et Penryn...

 

Mon avis: Je suis très mitigée sur ce roman, dont j'espérais probablement beaucoup trop. Les critiques dithyrambiques ne m'ont pas porté chance sur ce coup-là... 

 

L'histoire regroupait pourtant deux genres que j'affectionne beaucoup, le post-apo et les anges, mais là, bizarrement, "la sauce n'a pas pris". L'histoire débute très lentement et, si on ne s'ennuie pas car tout s'enchaine, avec le recul, je trouve qu'il ne se passe pas grand-chose: la soeur de Penryn se fait enlever, Penryn passe quelques jours à soigner l'ange qui va l'aider à retrouver sa soeur, puis quelques jours sur la route pour la retrouver (en rencontrant un groupe d'humains en forêt sur son chemin) et c'est à peu près tout. Je m'attendais à une histoire avec beaucoup plus d'enjeux et d'envergure que celle-ci, qui m'a semblé au final très étriquée vu le potentiel qu'elle possédait. 

 

Le personnage de sa mère m'a déconcertée, pas à cause de ses maladies mentales mais plutôt parce que je n'ai pas compris son rôle. Le personnage ne sert à rien, elle apparaît épisodiquement dans le texte (parfois sous la forme d'oeufs pourris...), alors OK, ça explique pourquoi Penryn se bat si bien et se débrouille si bien toute seule, mais je ne comprends pas l'intérêt de la faire intervenir ici. 

 

Les choses se sont arrangées dans la dernière partie du livre, quand Penryn découvre les expérimentations (génétiques?) étranges que font les anges, ça devient presque un livre d'horreur, c'est très sombre, j'ai beaucoup plus apprécié la fin que le début. On sent que l'histoire se met en place pour les tomes suivants, en espérant qu'on en apprenne plus sur cette guerre anges/humains dont, au final, on ne sait vraiment rien.

 

Je lirai la suite par curiosité, et puis c'est bien écrit et facile à lire, mais ce n'est pas le coup de coeur que j'espérais. 

 

(Mention spéciale tout de même à la couverture, que je trouve particulièrement jolie).

 En résumédtrtrt.gif



02/09/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres