Sleep less, read more

Sleep less, read more

Prophétie - Peter James

couv53479438.jpgTitre: Prophétie

 

Auteur: Peter James

 

Résumé: Ils se sont rencontrés par hasard, puis Francesca, une charmante archéologue, s’est très vite liée avec cet homme élégant et aisé qu’est Oliver Halkin. Mais, bientôt, des coïncidences troublantes se multiplient, et même des accidents terrifiants. D’anciens étudiants de son cursus universitaire meurent dans d’étranges circonstances, si bien que Francesca commence à croire à un complot ou, pire, à une malédiction. Est-elle en train de perdre la tête, ou est-elle la prochaine sur la liste ? Elle ne sait plus que penser ni à qui faire confiance. Et quel rapport avec Oliver et son fils Edward ? Aucun… en apparence. Mais quelque chose la dérange chez ce garçon, et Francesca se met à soupçonner un secret qui pourrait lui être fatal…

 

Mon avis: Peter James fait partie de mes auteurs favoris depuis que j'ai découvert Alchimiste ou Faith (je n'ai lu aucun de ses romans avec l'inspecteur Roy Grace, mais uniquement ses one-shots thrillo-fantastico-terreur pour la plupart anciens, réédités chez Milady depuis quelques années). 

 

Celui-ci était de dernier de ces "anciens" livres en réédition qu'il me manquait... et je dois dire que c'est loin d'être le meilleur. J'ai été déçue par cette lecture; si je retrouve la simplicité du style de l'auteur (c'est parfois même trop simple dans certains romans...), de nombreux points m'ont dérangée, à commencer par la traduction, que j'ai trouvé très maladroite. Les dialogues (et le texte de façon générale) semblent sortir d'une autre époque et sont très ampoulés; plusieurs fois, j'ai vu passer des expressions dont je devinais le sens mais que je n'avais jamais rencontrées, tellement elles semblaient obsolètes. 

 

Ensuite, pour un roman qui peut être classé en terreur, il ne fait franchement pas frissonner du tout.  Ce n'est pas non plus un thriller (ou si peu), en fait, il est inclassable car l'intrigue n'est pas assez poussée. Elle reste en surface des choses pendant tout le roman (c'était le cas de certains autres des romans de Peter James, comme Rêves mortels, mais là, ça m'a vraiment dérangée) et les ficelles sont vraiment grosses. Même moi qui n'essaie jamais de deviner la fin d'un livre car j'aime avoir la surprise, je pouvais voir sans problème où allait nous emmener l'auteur et c'est vraiment dommage. 

 

Ensuite, et avec le recul je me rends compte que c'est le cas pour plusieurs des livres de Peter James, notamment Faith, j'ai ressenti une vague impression de misogynie latente dans la façon dont Frannie est dépeinte. Elle a beau avoir un travail (encore une chose qui m'a laissée perplexe: 25 ans, bosse depuis 3 ans comme archéologue = diplômée à 22 ans? Aux dernières nouvelles, il faut 8 ans d'études pour devenir archéologue... je me doute que ce n'est surement pas tout à fait la même chose en Angleterre, mais quand même...), on a l'impression que son travail est vraiment secondaire dès qu'elle rencontre Oliver, qu'il ne manque pas grand chose pour qu'elle lâche son boulot et devienne une femme au foyer... 

 

Sa relation avec Oliver (et Edward), enfin, ne m'a pas convaincue du tout. Leur rencontre est mignonne, mais tout le reste m'a semblé très convenu, et je ne comprends pas du tout pourquoi elle s'obstine à le voir et à accepter ses propositions de rendez-vous alors qu'il ne semble pas lui plaire plus que ça. Il est précisé plusieurs fois qu'elle se demande pourquoi elle a accepté telle invitation, pourquoi il se comporte si étrangement/froidement, pourquoi il la laisse plusieurs fois seule avec son fils qu'elle ne connait pratiquement pas alors qu'il l'a invitée pour le week-end, enfin, elle est désespérée à ce point là? Je n'ai ressenti aucune alchimie entre eux de tout le roman, et à la fin, on apprend qu'ils se sont mariés? WTF?. Quant au personnage d'Edward, rien que ça aurait suffit à me faire fuir si j'étais à la place de Frannie. Quel sale mioche! La mort de sa mère n'excuse pas tout! 

 

Malgré tous ses points très négatifs, l'écriture simple et claire et Peter James et le sujet du roman, s'il est mal traité à mon goût, n'en était pas moins une bonne idée, et ont suffit pour que je lise le livre en entier, mais c'est clairement le moins bon que j'ai lu de lui jusqu'à maintenant :/ 

En résumé:The_Sad_Kao_by_DaisieDuke.gifThe_Sad_Kao_by_DaisieDuke.gif



07/09/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres