Sleep less, read more

Sleep less, read more

Morte en mémoire vive - Peter James

Titre: Peter Jamescouv61996931.jpg

 

Auteur: Morte en mémoire vive

 

RésuméJoe Messenger ne supporte pas l’idée que la mort soit inéluctable. Brillant scientifique, il se lance dans l’expérimentation d’un superordinateur, ARCHIVE, capable de recueillir les consciences humaines pour prolonger la vie. Mais très vite, ARCHIVE semble développer sa propre personnalité… Une personnalité inquiétante, capable de dire à Joe que Juliet, la brillante étudiante qui le fascine, est « une sale petite garce ». Bientôt, les accidents macabres se multiplient autour de Joe: quand on joue à l’apprenti-sorcier, il y a toujours un prix à payer…

 

Mon avis: Mon Peter James préféré est longtemps resté Alchimiste... ce sera désormais Morte en mémoire vive! J'ai vraiment beaucoup aimé ce roman, qui tire plus du côté de la SF que du thriller pour moi! 

 

Le résumé dévoile très peu l'intrigue (trop peu?): le personnage principal, Joe, est effectivement révolté par l'idée de mourir et et recherche un moyen d'accéder à l'immortalité par l'intermédiaire des ordinateurs, sur lesquels il souhaite pouvoir transférer des consciences humaines. Ce que le résumé ne précise pas, et qui prend pourtant beaucoup de place dans l'intrigue, c'est l'implication de Joe en cryogénisation, cette technique qui vise à congeler des cadavres dans l'espoir de pouvoir les réanimer quand la science aura progressé. Toute l'intrigue tourne autour de la recherche sur ces deux visions de l'immortalité. 

 

Au niveau scientifique, même si certains éléments de l'histoire paraissent un peu datés et/ou mal traduits ("craqueur" pour "hackeur" par exemple), on ne peut que se rappeler que le roman a été rédigé en 1993, et devait être à l'époque à la pointe de l'avancée de la recherche; ce qui est d'ailleurs presque encore le cas, puisque les théories évoquées ici sont toujours d'actualité:

- le transfert d'une conscience humaine dans un ordinateur a fait l'objet d'un film avec Johnny Depp, Transcendance, à l'été 2014. (Bon, en ce qui concerne la mise en pratique concrète de cette technique, j'avoue ne pas savoir du tout si c'est à l'étude ou si c'est même seulement envisageable).

- la cryogénisation telle qu'évoquée dans le livre posait le problème de la conservation des tissus dans la glace, qui les abîme. Peter James évoquait dans son roman la vitrification comme thème de recherche pour pallier ce problème: il a été bien inspiré, puisque la vitrification est utilisée depuis 2004 pour empêcher la formation de cristaux de glace. 

(bon, on sent à mon intérêt que je travaille dans la recherche ;-), ce n'est pas pour rien que ce livre m'a interpellée).

 

Je ne vais pas dévoiler plus d'intrigue que ça, pour ne pas spoiler. Pour parler des points négatifs du roman, je dirai qu'il est un peu long à démarrer (mais une fois qu'on est dedans, on ne peut plus le lâcher! En tout cas, moi, je n'ai pas pu ^^), et qu'encore une fois avec cet auteur, j'ai quelques réserves sur sa vision des femmes. Je ne sais pas si c'est dû au fait que le roman a été écrit il y a une vingtaine d'année, si c'est moi qui interprète mal ou si Peter James a vraiment un côté misogyne, mais il n'y a pas un personnage féminin pour rattraper l'autre: Karen, la femme de Joe, ne travaille pas et est complètement transparente, elle est persuadée que son mari la trompe mais ne fait absolument rien et reste avec lui en continuant de lui dire qu'elle l'aime (allô? une petite réaction ne serait pas de trop); Juliet est d'abord intrigante avant de se révéler malfaisante dans la seconde moitié du roman; la voisine (qui finira bien mal) est exaspérante de prévenance... ça ne m'a pas empêchée de trouver le bouquin très bon, mais c'est un petit constat à part, je serais curieuse d'avoir d'autres avis à ce sujet. 

 

En dehors de ça, une fois le contexte planté, l'intrigue est vraiment haletante, je ne voyais pas du tout comment ça allait terminer ni où l'histoire allait nous mener et j'ai tout trouvé assez crédible, finalement. Joe n'est pas épargné (surtout son fils, à qui il arrive tout de même bien des horreurs), et j'ai apprécié l'épilogue à son sujet, de savoir ce qu'il devient après la fin de l'histoire, c'est assez rare et j'ai trouvé ça vraiment bien. Les thèmes abordés sont bien traités, on sent que l'auteur a fait des recherches, franchement, j'ai vraiment beaucoup aimé ce livre!

 

En résumé:  cloud_avatar_by_kezzi_rose-d1moi6s.gif   cloud_avatar_by_kezzi_rose-d1moi6s.gif  cloud_avatar_by_kezzi_rose-d1moi6s.gif



12/02/2015
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres