Sleep less, read more

Sleep less, read more

Kaleb 2 - Myra Eljundir

Titre: Kaleb II

 

Auteur: Myra Eljundir 

 

couv5589546.jpg  IngridD.jpg

 

Synopsis

 

Magnétique et sensuelle, Abigail est l'arme la plus redoutable du réseau SENTINEL. La jeune succube se nourrit de votre énergie vitale et vous consume dans l'extase. Inutile de lutter : l'attraction qu'elle suscite est irrésistible. Même si faire l'amour avec elle, c'est s'unir à la mort.
Kaleb Helgusson est plus dangereux encore, car il porte désormais l'empreinte du Mal. Quand leurs routes se croisent, Abigail a beau le repousser, l'empathe l'attire comme un aimant. Au terme d'un affrontement passionnel sans merci, ils découvriront avec effroi ce que la combinaison de leurs dons peut accomplir. Mais seront-ils capables de maîtriser leurs désirs les plus sombres ?

 

 

Mon avis

 

Ce deuxième tome, s’il m’a légèrement moins accrochée que le premier, n’en reste pas moins très bon et novateur pour le genre.

 

Cette fois-ci, les scènes « dures » sont plus présentes (et plus dures, justement) que dans le premier livre. L’auteur a su renouveler l’intrigue et lui donner un nouveau souffle en faisant partir Kaleb à la recherche de ses racines en Irlande et en Islande. Les « flash-backs » sur le XVIIème siècle, qu’on avait dans le premier livre, ne sont plus là; pourtant, l’aspect relatif aux jumeaux Armstrong, en filigrane de toute la saga, est plus présent, on sent la menace sous-jacente pendant toute la lecture sans vraiment comprendre leur but – mais à la fin du tome, on a tout de même une petite idée de ce à quoi ils tendent…

 

Le personnage d’Abigail, en retrait par rapport à Kaleb dans le premier tome, prend de l’ampleur, et j’ai eu du mal à la cerner, à comprendre ses intentions. L’auteur a bien joué son coup, parce qu’à part le colonel Bergsson qui est complètement monomanique (« tuer Kaleb… tuer Kakeb… tuer Kakeb »), les autres protagonistes sont bien dessinés, tout en nuances, et les nombreux retournements de situations empêchent complètement de savoir comment va terminer la saga. C’est vraiment une bonne surprise!

 

Ce qui empêche d'en faire un vrai coup de coeur, c'est que tout va très vite, l'auteur ne prend jamais le temps de se poser et n'offre aucun répit au lecteur. D'ailleurs, ce tome-ci fait à peine 300 pages, c'est très court, l'intrigue aurait mérité d'être allongée, de prendre un peu plus son temps. 

 

L’histoire n’est pas tellement YA pour moi : la seule chose qui rapproche ce livre de l’univers YA, c’est vraiment l’écriture de l’auteur, qui est assez simple (limite un peu trop dans ce tome-ci, j’ai retrouvé quelques expressions « orales » qui détonnaient dans un contexte écrit), mais sinon, l’intrigue est réfléchie et ambitieuse, les personnages bien travaillés,  bref, un peu comme pour la saga Pure de Julianna Baggott, voilà du YA qui tire plus sur le côté adulte que sur le côté jeunesse, et personnellement, je préfère largement !

 

Vivement que je m’achète le troisième tome :)

 

En résumécloud_avatar_by_kezzi_rose-d1moi6s.gif   cloud_avatar_by_kezzi_rose-d1moi6s.gif



28/04/2015
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres