Sleep less, read more

Sleep less, read more

Entremonde - Gaiman & Reaves

couv26278694.jpgTitre: Entremonde

 

Auteur: Neil Gaiman & Michael Reaves

 

SynopsisLors d'une course d’orientation, Joey, lycéen ordinaire, perd ses coéquipiers dans un épais brouillard avant d’avoir atteint le point de ralliement. Lorsque la nappe brumeuse se dissipe, Joey se rend compte qu’il a basculé dans une autre dimension, où l’enseigne McDo est vert et jaune, et où la personne qui ressemble à sa mère ne l’est pas. Il comprend alors qu’il fait partie des quelques élus détenant le pouvoir de voyager à travers des univers parallèles, ce qui n’est pas sans poser certains problèmes. Dans cet Entremonde composé de plus de trois millions de planètes, il se retrouve au beau milieu d’une guerre entre deux puissances de forces comparables : d’un côté un empire basé sur les sciences, de l’autre un royaume où la magie règne en maître. Ces deux parties ont un point commun : elles sont bien décidées à empêcher Joey de continuer à voyager d’un monde à l’autre. Pour maintenir l’équilibre entre ces deux forces et lutter contre leur volonté de conquérir l’ensemble des dimensions et de tout détruire, le jeune garçon devra s’engager dans une armée composée de combattants identiques à lui-même, des Joeys venus de dimensions différentes. Notre héros devra apprendre à vivre dans ce nouvel univers, et affronter les grands maîtres de la magie : Sire Lamechien et Madame Indigo.

 

Mon avis: A force d'entendre parler de Neil Gaiman partout, je dois dire que j'avais bien envie d'essayer. J'avais d'abord mis Neverwhere dans ma wish-list, mais le jour où je suis partie pour l'acheter, il n'était plus en rayon... je me suis donc rabattue sur celui-ci, même s'il ne l'a pas écrit seul, c'est un début. 

 

Le roman est très court, c'est pratiquement une nouvelle pour moi (220 pages), alors que l'histoire est très riche. Du coup, je trouve que ça fait vraiment un contraste entre la densité de l'univers créé et le nombre de pages; à la fois, le fait que ce soit un roman court fait la force du texte, car on sent que les auteurs ont retiré tout le superflu pour se concentrer sur l'essence même de leur histoire, il n'y a pas de longueurs, aucune fioritures, mais en même temps, justement, c'est trop court et ça aurait mérité de faire au moins le double (au moins! car c'est typiquement le genre d'histoires qui pourrait être développée dans une saga). 

 

Au niveau des personnages, aucun n'est vraiment exploré à part Joey. Les autres, on ne fait que les croiser, mais ils ne sont pas approfondis (pas le temps en 200 pages). J'ai bien aimé Globule, qui est super mignon :). L'univers inventé par les auteurs est extrêmement riche et intéressant, dommage que ça ne soit pas plus développé. Ca m'a évoqué certains films de Miyazaki. La plume des auteurs est agréable, on passe un bon moment de lecture.

 

C'est un livre qui aurait mérité d'être plus long mais qui reste intéressant! Je ne comprends pas trop qu'il soit classé en jeunesse, pour moi le style s'adresse à des adultes même si le personnage principal est jeune. Maintenant, sus à Neverwhere :)

En résumé:  cloud_avatar_by_kezzi_rose-d1moi6s.gif



29/03/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres